Recherche
Marques

Démarche BIO

Chez OKIDOSPORT.com, nous avons choisi de proposer une large gamme de produits de nutrition sportive BIO par convictions ... mais aussi pour des raison rationnelles comme celles développées sur le site de l'agence bio (www.agencebio.org) et que nous vous rapportons par extraits ci-après.

L’agriculture biologique est un mode de production agricole spécifique, c’est-à-dire un ensemble de pratiques agricoles respectueuses des équilibres écologiques et de l’autonomie des agriculteurs. Visant à la préservation des sols, des ressources naturelles, de l’environnement et au maintien des agriculteurs, l’agriculture biologique est souvent considérée comme un ferment de l’agriculture durable.

Un mode de production respectueux de l'environnement

L'Agriculture Biologique garantit une qualité attachée à un mode de production respectueux de l'environnement et du bien-être animal. Elle se distingue par ce mode de production, fondé notamment sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, la non-utilisation d'OGM, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique. L’élevage, de type extensif, fait appel aux médecines douces et respecte le bien être des animaux. Tout au long de la filière, les opérateurs de l’agriculture biologique respectent un cahier des charges rigoureux qui privilégie les procédés respectueux de l’écosystème et non polluants.

Les fondements de l'agriculture biologique basés sur la non utilisation de produits chimiques de synthèse

Ces fondements ont été traduits en des règles rigoureuses :

- principes de production, de préparation et d’importation,
- listes positives de produits utilisables (fertilisation, traitements, transformation…),
- définition des pratiques par type d’élevage,
- principes de contrôle, de certification, de sanction et d’étiquetage.

La qualité des produits biologiques

Les produits de l’agriculture biologique respectent en premier lieu la réglementation générale concernant les produits agroalimentaires (notamment pour les aspects sanitaires et marchands). Les règlements propres à l’agriculture biologique introduisent des règles supplémentaires qui peuvent influer sur les différentes composantes de la qualité des produits correspondants.

Ainsi les principales différences en faveur des systèmes de culture biologique mises en avant dans les publications scientifiques sont :

- moins de résidus de pesticides dans les aliments,
- moins de nitrates,
- une tendance à plus de matière sèche dans les produits et donc à un apport nutritionnel plus important à matière ingérée égale, notamment en vitamine C, fer, magnésium et phytomicroconstituants,
- une meilleure protection de l'environnement et un meilleur respect et entretien de la biodiversité à tous les niveaux.

D’autres éléments essentiels de la réglementation en agriculture biologique peuvent être cités :

- la non utilisation d’Organismes Génétiquement Modifiés,
- l’interdiction des pratiques ionisantes (irradiation des aliments),
- la très forte limitation des substances médicamenteuses allopathiques et des additifs,
- la limitation des traitements en transformation…

Le Bio et les pesticides

La réglementation spécifique de l’agriculture biologique demeure aujourd’hui une obligation de moyens interdisant l’usage de produits chimiques de synthèse tels que les pesticides, avec toutes les retombées positives que cela suppose pour l’environnement et la santé du consommateur. Toutefois, l’agriculture biologique ne représente aujourd'hui que 2% des surfaces agricoles en France : le risque de contamination par des pesticides présents dans l’environnement ne peut donc pas être occulté. Globalement, une étude réalisée pour le compte du ministère de l’agriculture de 1993 à 2000 sur près de 15000 échantillons de produits biologiques révélait que 93,7% d’entre eux étaient totalement exempts de résidus de pesticides, ce qui démontre un très faible niveau de contamination.

L’impact de l’agriculture biologique sur l’environnement
    
Si les attentes en matière de santé et de qualité gustative créent une demande croissante de produits issus de l’agriculture biologique, les consommateurs et surtout les agriculteurs bio motivent leur adhésion par la volonté de contribuer à la protection de l’environnement. De fait, l’agriculture biologique, en respectant les grands équilibres naturels, la diversité des espèces végétales et animales, en s’interdisant l’emploi de produits chimiques de synthèse, participe à la préservation de la planète. Le développement de l’agriculture biologique contribue à faire évoluer les pratiques et les mentalités dans l’agriculture traditionnelle.


Source : www.agencebio.org

MARQUES-PHARES
Vos avantages
Engagements & services
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer boutique en ligne