Recherche
Marques

Lipides

Les lipides ont un triple rôle : structurel, fonctionnel et énergétique (lors des exercices d’intensité modérée et lors de l’effort d’endurance).

Ils ont un plus grand rendement énergétique que les glucides et les protéines, à savoir 900 kcal pour 100 grammes de lipides.

Pour le sportif d'endurance, les lipides doivent représenter 20 à 30 % des apports énergétiques totaux (les apports en glucides étant nettement favorisés), ce qui correspond à environ 1g / kg de poids corporel/jour.

La capacité de mobilisation des lipides est capitale lors de l’exercice physique de longue durée. L’augmentation de leur libération en début d’exercice permet la préservation des réserves de glucose (glycogène hépatique et musculaire).

Si l’exercice physique se prolonge, ils viennent se substituer aux substrats glucidiques dans le métabolisme musculaire.

La capacité énergétique constitué par le stockage des lipides dans le tissu adipeux est très importante et, après une course de type marathon, les réserves lipidiques ne sont que très faiblement entamées.




Tableau: Pourcentage d’énergie fournie selon le type de lipides en fonction du temps et de la distance, (1) (Basdekis, 2007).


Le stockage des lipides :

Les lipides peuvent être stockés dans les muscles (en plus du tissu adipeux) sous forme de triglycérides intramusculaires.

Au niveau du tissu adipeux, les triglycérides sont dégradés en acides gras et glycérol.

Les acides gras sont ensuite transportés dans la circulation sanguine par l’albumine jusqu’aux cellules musculaires pour permettre la production d’ATP mitochondrial.

 
Ils concernent surtout les sportifs d’endurance en contribuant à hauteur de 25 % de l’énergie nécessaire aux efforts prolongés de type marathon et 60 % pour une course de 80 km.

La reconstitution des lipides après un effort peut s’avérer critique, surtout avec les régimes riches en glucides et pauvres en graisses.

Il est donc impératif de consommer des lipides (surtout durant la semaine précédent une épreuve) pour refaire spécifiquement le plein de ces triglycérides intramusculaires (2) (Delavier et al. 2007).


 
L’utilisation des lipides pendant l’effort :

Les triglycérides intramusculaires sont dégradés en acides gras et glycérol. Les acides gras permettront la production d’ATP au niveau mitochondrial.

Notons que l’oxydation des acides gras issus de ces triglycérides pourrait représenter jusqu’à 50% de l’oxydation totale des lipides durant l’exercice.



Les oméga-3 dans le sport:

Cet famille d'acide gras à la propriété de rendre les membranes des cellules musculaires plus souples ce qui réduit l'apparition de lésions des les cellules musculaires.

De plus, l'activité sportive provoque une augmentation de la fréquence cardiaque. Ceci, cumulé avec les bénéfices des oméga-3 sur le système cardiovasculaire (3), va augmenter la quantité d'oxygène transférée vers les muscles pour améliorer les performances sportives.

Aussi, ces oméga-3 vont réduire les réactions inflammatoires ce qui peut être très intéressants pour les courses extrêmes comme les trails où les risques de blessures et donc de réactions inflammatoires sont importantes.

Cette famille d'acide gras permet aussi de réduire l'inflammation et le rétrécissement (bronchoconstriction) des voies respiratoires, conséquences de l'exercice.




Remarque : Les lipides à chaines longue, c'est à dire à plus de 8 atomes de carbones (ce qui constitue la majorité des lipides), ingérés pendant l'effort ne sont pratiquement pas métabolisés pendant des exercices musculaires (4).

Ainsi, la grande majorité des lipides qui seront utilisés durant un effort long proviendrons des précédents repas.





Produits OKIDOSPORT contenants des oméga 3:

- COMPLEXE OMEGA 3

- Barre noix figue raisin

- Barre aux noix

- Nutrarecup multifruits




Bibliographie :

(1) –  BASDEKIS J.C.
Les mécanismes énergétiques liés à l’exercice physique.
Dans : « L’alimentation du coureur à pied et du marathonien ».
Editions Estem, 3-43, 2003.

(2) – DELAVIER F. et GUNDILL M. Les suppléments de l’endurance.
Dans : « Guide des Compléments Alimentaires pour Sportifs ». Editions Vigo, 14-39, 2007.

(3) - Rapport de l'ANSES : Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras.

(4) - GUEZENNEC C.Y.
La nutrition pour la pratique des sports extrêmes
Revue Française des Laboratoires, 2001, (334), 47-50, 2001.


MARQUES-PHARES
Vos avantages
Engagements & services
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer boutique en ligne